REGLAGES

 


 

  1. Contrôle du sens des commandes (sens de rotation des servos)
  2. Contrôle du bon sens de réaction du gyroscope
  3. Centrage ou équilibrage du modèle
  4. Équilibrage des pales du rotor principal
  5. Réglage du pas collectif
  6. Réglage du tracking


Contrôle du sens des commandes (sens de rotation des servos):

Il convient de respecter la notice bien sur, toutefois voici un condensé:
            * Pour les servos de cyclique : le plateau s'incline dans le sens ou l'hélicoptère va se diriger. 
Le manche de cyclique incliné à droite le plateau s'incline à droite, manche de cyclique poussé en avant le plateau s'incline vers l'avant.
            * Pour le servo de pas collectif :  Le manche de pas est poussé en avant, le plateau monte pour augmenter le pas.
            * Pour le servo de gaz : Le manche de gaz est déplacé en avant, la tringle de commande se dirige vers l'avant de l'hélico pour augmenter les gaz.  

        

        * Pour le servo d'anti-couple
Le manche d'anti-couple est incliné à droite,
le  nez de l'hélico pivote vers la droite, la tringle de commande se déplace vers l'avant.

 

 

    ATTENTION au montage de la courroie. Il faut que le rotor anti-couple tourne dans le bon sens pour que mes explications au sujet du servo d'anti-couple soient valables.

 

 

Contrôle du bon sens de réaction du gyroscope :

Les conditions ci-dessus sont réunies : courroie montée correctement et servo d'anti-couple fonctionnant dans le bon sens.
Donner par exemple un ordre à l'anti-couple à droite et noter dans quel sens le servo se déplace, tourner assez rapidement le nez de l'hélico vers la gauche, manche d'anti-couple au neutre, en le tenant par le  rotor principal. Observer dans quel sens le servo d'anti-couple bouge. S'il va dans le même sens que l'ordre à droite pur, tout est bon, sinon il faut inverser le sens de réponse du servo sur le gyroscope. Si le servo d'anti-couple se déplace pas ou très peu lors de cette manipulation, le gyroscope ne fonctionne pas ou le gain est trop faible.

 

Centrage ou équilibrage du modèle :

Tout objet volant doit avoir un centre de gravité bien précis, l'hélicoptère n'échappe pas à cette règle.
Pour le contrôler, tenir l'hélicoptère en ordre de vol réservoir vide comme sur la photo.
Le fuselage doit rester horizontale, il peut légèrement s'incliner sur l'avant. Le réglage est effectué en déplaçant l'accus de réception ci-possible ou en ajoutant des petits morceaux de plomb en s'assurant d'une fixation solide.

 

 

 

Équilibrage des pales du rotor principal :

Les pales livrées avec les Shuttles sont presque prêtes à l'emploie, toutefois après avoir monté les renforts en plastic sur les pieds de pale il est conseillé de vérifier leurs équilibrage.
    Il faut tout d'abord déterminer leurs centre de gravité : 
Monter dans un étau une lame de rasoir, tranchant apparent et horizontal (ATTENTION au danger que cela représente). Poser de biais la pale sur le tranchant, cherchez l'équilibre, quand celui-ci est atteint, appuyer légèrement, puis marquez avec un feutre fin la trace rectiligne. recommencez l'opération en inclinant la pale dans l'autre sens. Le centre de gravité est à l'intersection des 2 traits.

La distance D ne doit pas varier de plus de quelques mm entre les deux pales.

L'outils ici présenté est celui de la société SCHLÜTER fabriquant d'hélicoptère radiocommandé  
(rèf : S 1367). Il permet de détecter une différence de poids entre chaque pales.

Une fois déterminé le centre de gravité et le poids de chaque pales, il faudra alourdir la pale la plus légère avec du ruban adhésif à une de ses deux extrémités en tenant compte du centre de gravité. Le but est d'avoir les mêmes côtes D sur chaque pales.

  ATTENTION : Ne jamais réutiliser une pale qui à subit un crash même léger. Le premier tiers de la corde ne doit en aucuns cas être endommagé.

 

Réglage du pas collectif :

C'est un réglage important puisqu'il défini complètement les caractéristique de vol de l'hélicoptère. 
On distingue 3 points de réglage :
        1 - Pas mini : lorsque le manche de gaz/pas est en bas, il sera à 0 pour un débutant qui volera qu'en stationnaire, à -3 pour assurer l'autorotation lors de vol en translation, et jusqu'à -8 pour le vol 3D.
        2 - Pas en stationnaire, le manche est au milieu de sa course. Il détermine la vitesse du rotor en vol stationnaire, la stabilité, la manœuvrabilité dépend du régime rotor. Pour le débutant une vitesse de rotor de 1500t/mn est conseillé, c'est à ce régime que le compromis stabilité/nervosité des commandes est le meilleur, le pas se situera (pour le Shuttle) vers 6°- 6.5°. Le pas pourra être diminué jusqu'à 5° pour augmenter le régime rotor donc un hélico plus vif. La commande de gaz doit se trouver environ à mi-course, le moteur doit avoir un fonctionnement régulier et un réglage de carburation correct.
        3 - Pas maxi, le manche est au maxi de sa course en haut. Il détermine la vitesse ascensionnelle. En partant de la vitesse du rotor en stationnaire, il ne doit pas y avoir de baisse de régime rotor, le moteur doit toujours être à l'aise, il est maintenant plein gaz. Pour le Shuttle entre 9 et 10°.

Pour effectuer ce réglage HIROBO fourni un gabarit en carton pour dégrossir. Mais pour effectuer d'autres réglages plus précis, on utilise un outil de mesure appelé une jauge de pas. Cette jauge se fixe sur la pale, le bas de la jauge est aligné sur la barre de Bell bien horizontale, il suffit de lire maintenant sur l'échelle graduée.

 

 

Réglage du tracking :

C'est un réglage important qui doit-être fait avant le premier vol suivant le montage de l'appareil où  une intervention sur la tête de rotor. Le tracking est une légère différence de pas entre les 2 pales, cela se traduit par une rotation du rotor sur 2 plan différent. Le vol s'en trouve dégradé et des vibrations sont présentes.
                
HIROBO fourni 2 petites bandes autocollantes, une rouge et une noir, elles sont à collé sur l'extrémité de chaque pale afin de les repérer. L'hélicoptère est posé au sol, moteur en marche, le manche de gaz est poussé prudemment jusqu'a la limite du décollage, en alignant le regard avec le rotor on repère les différences de plan et avec la couleur on détermine qu'elle pales est dessus ou dessous. 

 


Le réglage se fait en  allongeant ou raccourcissant  les 2 biellettes qui commande les pieds de pales.
Dans le cas de la figure ci-dessus il faut diminué le pas de la pale rouge, c'est à dire en allongeant la biellette qui commande  la pale rouge. On peu aussi augmenter le pas de la pale noire en raccourcissant la biellette qui commande la pale noire.

 Une fois le réglage effectué il faut repéré le pied de pale par rapport à la pale montée lors du réglage, pour toujours remonté la pale sur le pied de pale correspondant. Une petite marque de peinture suffit.